Tout savoir sur les diphtongues : les connaître et les prononcer

Dans cet article, abordons un point de phonétique un peu pointu mais indispensable : les diphtongues.

Omniprésentes en anglais, elles peuvent poser de gros problèmes aux francophones qui n’en ont pas l’habitude.

Pourtant, le principe n’est pas si compliqué et le simple fait de les maîtriser vous permettra d’améliorer considérablement votre accent. Voyons donc de quoi il s’agit précisément, quelles sont les diphtongues présentes en anglais et comment les prononcer facilement.

Les diphtongues, qu’est-ce que c’est ?

Pour que les choses soient claires, commençons par les définitions. Une diphtongue, de quoi s’agit-il au juste ? Pour le dire simplement, une diphtongue est une double voyelle, ou plutôt une “voyelle deux-en-un”. En d’autres termes, vous commencez à prononcer une première voyelle, puis vous “glissez” vers la seconde en la prononçant plus doucement, sans les séparer. Elles appartiennent donc à une seule et même syllabe.

Concernant le français, les linguistes ont des débats sans fin pour savoir si les diphtongues existent dans notre langue. N’entrons pas dans lesdits débats, constatons simplement que nous autres francophones n’avons pas le réflexe de passer d’une voyelle à l’autre. Apprenons donc à faire cette gymnastique.

Quelles sont les voyelles concernées ?

Voici les voyelles anglaises qui sont concernées par le phénomène de “diphtongaison”, avec leur prononciation. Car il faut bien faire des choix, nous nous concentrerons sur les voyelles de l’anglais américain.

Position initiale

Il s’agit en quelque sorte de la “voyelle de départ” de la diphtongue.

/a/

/e/

/o/

/ɔ/

Position finale

Là en revanche, il s’agit de la “voyelle de destination” de la diphtongue.

/ɪ/

/ʊ/

N’hésitez pas à écouter plusieurs fois chacun de ces sons pour habituer votre oreille à les entendre. Une fois que c’est fait, passez à la suite.

Les diphtongues de l’anglais américain

Maintenant que nous avons vu les sons impliqués dans les diphtongues, voyons comment former ces dernières. Il en existe en tout cinq dans l’anglais américain standard.

Pour prononcer une diphtongue, il suffit de prononcer les deux voyelles très rapidement, sans faire de pause (la seconde est prononcée plus doucement cependant). Dans les paragraphes suivants, vous trouverez des exemples qui vous permettront de vous exercer.

Note : dans les lignes qui suivent, je donnerai des indications de prononciation assez grossières, par exemple “o-ouh”. Elles sont uniquement fournies à titre d’illustrations, basez-vous sur les fichiers audio pour améliorer votre accent.

Diphtongues de l'anglais américain

Voici les cinq diphtongues de l’anglais américain présentées dans cet article.

/aɪ/

Cette diphtongue se prononce plus ou moins comme notre “aïe” français. Pour y arriver, commencez par un /a/ et embrayez sur un /ɪ/ très bref.

Voici plusieurs mots comportant la diphtongue /aɪ/.

Time (/taɪm/)

Fight (/faɪt/)

Item (/ˈaɪtəm/)

Celle-ci est généralement bien connue, passons à la suivante !

/aʊ/

Ici, vous commencez par un /a/ puis glissez vers /ʊ/, avec un résultat qui ressemble un peu à un “aouh”.

Quelques exemples avec /aʊ/ :

Brown (/bɹaʊn/)

Cow (/kaʊ/)

About (/əˈbaʊt/)

/eɪ/

Commencez avec un /e/ et terminez sur un /ɪ/ très bref.
Comme le “ei” de “oseille” en français.

Parmi les mots avec /eɪ/, vous trouverez notamment :

Snake (/ˈsneɪk/)

They (/ðeɪ/)

Great (/ɡɹeɪt/)

/oʊ/

Le résultat ressemble un peu à un “o-ouh”.

Quelques illustrations :

No (/noʊ/)

Gold (/ɡoʊld/)

Video (/ˈvɪdiˌoʊ/)

/ɔɪ/

Dernière diphtongue de notre sélection, elle commence par un o ouvert et se termine sur un i très bref.

Voyons comment elle se prononce :

Boy (/bɔɪ/)

Enjoy (/ɛnˈd͡ʒɔɪ/)

Coin (/kɔɪn/)

Un peu comme le “oyez, oyez” de l’ancien français !

Les diphtongues présentes en anglais britannique

Évoquons également plusieurs diphtongues présentes en anglais britannique. Naturellement, les fichiers audio qui suivront seront en received pronunciation, l’accent standard du Royaume-Uni. Je sais que certains d’entre vous le préfèrent à l’anglais américain !

Diphtongues de l'anglais britannique

Et voici les diphtongues de l’anglais britannique. Oui, c’est un peu plus compliqué !

/ɪə/

Ici, commencez par un /ɪ/ très bref, puis terminez sur un /ə/, soit une voyelle centrale proche d’un “euh”.

Beer (/bɪə/, /bɪɹ/ en anglais américain)

/ʊə/

Le son produit ressemble à un “ou-euh”.

Poor (/pʊə(ɹ)//pʊɹ/ en anglais américain)

/ɛə/

Ici, on obtient une sorte de “è-euh”.

Hair (/hɛə/)

Le point commun entre ces trois diphtongues

Vous aurez sans doute remarqué que ces trois diphtongues se terminent toutes par un /ə/ et sont présentes dans des mots eux-mêmes finis par la lettre r. C’est tout simplement parce que l’anglais britannique a tendance à supprimer le r final pour le remplacer par un /ə/, qui sera ensuite “collé” à la voyelle précédente pour former une diphtongue. L’anglais américain, quant à lui, garde plus souvent ce r intact. Par exemple, pour beer, on dira /bɪɹ/ aux États-Unis et /bɪə/ au Royaume-Uni.

Il existe d’autres diphtongues présentes en anglais britannique, comme /eə/ ou /əʊ/, mais cet article n’a pas vocation à devenir une encyclopédie. Alors on va s’abstenir pour l’instant :).
Notez également que les autres formes de l’anglais, par exemple canadien ou australien, possèdent leurs propres diphtongues.

Dans l’absolu, concentrez-vous sur la forme qui correspond à vos besoins. Alors, êtes-vous plutôt anglais américain ou britannique ?

Comment bien prononcer les diphtongues, quel que soit l’accent

Les points de phonétique que nous avons abordés dans cet article peuvent vous sembler complexes, mais il n’en est rien. Si vous apprenez l’anglais américain, vous n’avez en tout et pour tout que cinq diphtongues à apprendre. À force de les voir (ou plutôt, de les entendre) revenir, vous les connaîtrez vite par cœur.

Pour vous en souvenir, réécoutez les fichiers audio présentés plus haut ou référez-vous à cette page, qui présente tous les sons dont vous aurez besoin.

Ensuite, entraînez-vous à écouter puis répéter ces diphtongues. Même si le fait de prononcer deux voyelles dans une seule syllabe vous semble étrange au premier abord, vous en prendrez vite l’habitude.

Pourquoi la phonétique est indispensable pour les diphtongues

Avant de refermer cet article, je ne peux que vous encourager à consulter la transcription phonétique de chaque mot que vous rencontrerez, car l’orthographe de l’anglais n’est pas fiable.

Par exemple, le très courant no s’écrit avec une seule voyelle, mais se prononce avec une diphtongue (/noʊ/), ce que l’orthographe ne nous révèle absolument pas.

De manière générale, je vous recommande d’user et d’abuser du Cambridge Dictionary. Pourquoi ce dictionnaire ? Parce que pour chaque mot, il vous donne la transcription en API (alphabet phonétique international), ainsi qu’un fichier audio avec la prononciation dans de nombreux accents (américain, britannique, irlandais…).

Dans un futur article, nous continuerons notre exploration de la prononciation anglaise avec les triphtongues. Comme leur nom l’indique, elles combinent trois voyelles dans une seule syllabe.

Sources : les fichiers audio présents dans cet article proviennent du Wiktionary, sous licence Creative Commons.

Laisser un commentaire ou poser une question

Votre adresse email ne sera pas publiée. Il faut remplir les cases signalées par une étoile *