L’accent tonique en anglais : comment accentuer les mots

Laissez-moi vous poser une devinette : pourquoi les francophones ont-ils souvent un accent aussi plat, ennuyeux et parfois incompréhensible quand ils parlent anglais ?

Car ils ne l’accentuent pas !

En effet, cette langue possède un rythme très particulier, indispensable à acquérir pour avoir un parlé plus naturel. Je vous propose donc de découvrir l’accent tonique en anglais et toutes ses spécificités : où le placer, comment le prononcer, améliorer son intonation… Voici donc comment donner du tonus à vos conversations. Et surtout ENFIN avoir un accent CORRECT !

L’accent tonique, de quoi s’agit-il au juste ?

Syllabes accentuées et non accentuées

Pour bien comprendre de quoi nous parlons, commençons par les définitions. Qu’est-ce que l’accent tonique en anglais ? Il s’agit de la mise en relief d’une syllabe d’un mot, en augmentant sa hauteur, son intensité ou sa durée.
En d’autres termes, la syllabe dite tonique est mise en avant en la prononçant de manière soit plus aigüe, soit plus forte, soit plus longue. Les autres syllabes, non accentuées, sont dites atones. Cette distinction est d’ailleurs très importante dans le cas de l’anglais.

Concrètement, là où le français a un phrasé très plat, très linéaire, l’anglais est quant à lui beaucoup plus irrégulier. Arriver à prendre ce rythme est l’une des clés pour améliorer votre accent en anglais.

Revenons sur les trois caractéristiques de l’accent tonique, aussi appelé word stress en anglais. Une syllabe accentuée sera donc modifiée suivant ces trois aspects :

  • Hauteur : lorsqu’une syllabe est accentuée, on modifie la hauteur de la voix. En fonction du contexte, celle-ci peut être soit plus basse, soit plus haute que pour le reste du mot ;
  • Intensité : une syllabe accentuée sera toujours prononcée avec plus de force que les syllabes atones, qui auront tendance à être “avalées” ;
  • Longueur : une syllabe accentuée durera toujours plus longtemps qu’une syllabe non accentuée.

Avec ces trois éléments, vous avez toutes les cartes en main pour accentuer correctement les mots anglais.

Quelques exemples d’accentuation

Pour bien illustrer ce concept d’accentuation, prenons quelques exemples. Dans les lignes qui suivent, vous trouverez des mots qui s’écrivent exactement de la même manière, mais qui n’ont pas le même accent tonique. Ainsi, vous vous rendrez plus facilement compte de l’impact qu’a l’accent.

Conflict (un conflit) et to conflict (s’opposer)

Seul l’accent tonique permet de bien distinguer le nom de l’adjectif ! On aura donc :

Conflict (/ˈkɑn.flɪkt/), avec l’accent sur la première syllabe.

To conflict (/kənˈflɪkt/), avec l’accent sur la deuxième syllabe.

Vous entendez la différence ? N’hésitez pas à écouter plusieurs fois les deux fichiers audio pour bien la percevoir. Prenons un autre exemple :

Permit (un permis) et to permit (permettre)

Permit (/ˈpɝmɪt/), l’accent est sur la première syllabe.

To permit (/pɚˈmɪt/), l’accent est sur la deuxième syllabe.

Encore une fois, réécoutez ces exemples et vous finirez par entendre clairement les effets de l’accent tonique sur une syllabe, en termes de hauteur, d’intensité et de longueur.

Accent tonique primaire et secondaire

Certains mots longs, souvent formés à partir de plusieurs mots plus courts, possèdent non pas un mais deux accents toniques : un primaire et un secondaire. L’accent primaire se prononce toujours plus fortement que le secondaire, qui est logiquement plus faible, mais tout de même plus fort qu’une syllabe non accentuée.

Par exemple, le mot insinuation possède deux accents toniques : /ɪnˌsɪnjuˈeɪʃən/. On prononcera donc insinuation, avec un premier accent très marqué sur le a et un second moins marqué sur le si.

Où se place l’accent tonique en anglais ?

C’est l’une des grandes difficultés de notre langue de prédilection. En lisant un mot, il est difficile de savoir où mettre l’accent tonique. La preuve avec les exemples vus plus haut, où la position de l’accent modifie le sens du mot !

Donc pour connaître la place de l’accent tonique en anglais, vous avez deux solutions fiables : la phonétique et l’écoute de fichiers audio.

Ce qu’en dit la phonétique

Avant toute chose, je vous laisse vous référer à notre guide de la phonétique anglaise. Il vous aidera à déchiffrer plus facilement l’alphabet phonétique international (API).

Pour connaître la place de l’accent tonique, c’est très simple : en API, une syllabe précédée par une apostrophe (ˈ) est accentuée.

Par exemple, dans mistake (/mɪˈsteɪk/), la deuxième syllabe est accentuée, car précédée d’une apostrophe : mistake.

L’accent tonique secondaire, quant à lui, est indiqué par une apostrophe inversée (ˌ). Reprenons notre exemple, insinuation : /ɪnˌsɪnjuˈeɪʃən/, avec la syllabe /ˌsɪn/

De cette manière, lorsque vous chercherez la prononciation d’un mot dans un dictionnaire (papier ou électronique), il vous suffira de regarder où se trouve l’apostrophe dans la transcription en API (L’Alphabet Phonétique International).

Quelques règles indispensables tout de même

Même si la place de l’accent tonique peut sembler totalement aléatoire, il existe tout de même quelques règles générales qui permettent de deviner où il se trouve dans la majorité des cas.

Noms et adjectifs de deux syllabes : première syllabe

Lorsqu’un nom possède deux syllabes, l’accent tonique est généralement présent sur la première syllabe.

Quelques exemples : conflict, permit, increase, pretty, honest

Verbes de deux syllabes : deuxième syllabe

Ici, c’est l’inverse : dans un verbe de deux syllabes, l’accent tombe généralement sur la dernière syllabe.

Quelques exemples : conflict, permit, increase, decide, refuse

Vous l’aurez remarqué avec des mots comme conflict, permit ou increase : quand un mot peut être soit un nom, soit un verbe, l’accent est sur la première syllabe du nom et sur la deuxième syllabe du verbe. Pour connaître plus de mots dont le sens dépend de l’accent tonique, rendez-vous sur cette page.

Noms en -tion, -sion et -cian : avant-dernière syllabe

Ces mots issus du latin ont généralement l’accent sur l’avant-dernière syllabe.

-tion : insinuation, interrogation, validation
-sion : apprehension, permission, concussion
-tian : politician, physician, electrician

Vous remarquerez que ces mots nous viennent directement du latin ou du grec. Notez au passage que dans television, l’accent est sur la première syllabe et non sur l’avant-dernière.

Noms et adjectifs en -ic : avant-dernière syllabe

Ici aussi, l’accent tombe sur l’avant-dernière syllabe.

Quelques exemples : terrific, eccentric, economic, optimistic, mechanic

A noter que pour les mots en -ical, l’accent se place sur l’avant-avant-dernière syllabe, soit la syllabe précédant le ic. C’est pourquoi j’ai choisi de regrouper ces deux catégories de mots dans le même paragraphe.

Quelques exemples : economical, cynical, geological

Mots en -ee et -oo : dernière syllabe

Rares sont les mots anglais de plus de deux syllabes dont l’accent tonique se place sur la dernière syllabe. Il en existe cependant quelques-uns.

Quelques exemples : employee (employee se dit aussi), guarantee, tattoo, shampoo, kangaroo

se présenter en anglais

Mots en -phy, -cy, -ty, -gy, -al -ate, -ize : avant-avant-dernière syllabe

Ce paragraphe pourrait tout aussi bien s’appeler “la catégorie fourre-tout” tant elle est vaste. Donc logiquement, si l’un de ces mots a trois syllabes, l’accent tonique tombe sur la première.

Quelques exemples : photography, decency, electricity, elegy, national, intricate, specialize

Souvenez-vous que les mots en -ical vus deux paragraphes plus haut suivent la même règle (identical).

Règles, exceptions et choix multiples

Il est fort possible que pour chacune de ces règles, vous ayez trouvé une exception. Il en existe évidemment et certains mots peuvent même avoir plusieurs accentuations possibles. Ainsi, vous trouverez aussi bien controversy que controversy, les deux étant acceptés.

Et les syllabes non accentuées ?

Dans les précédents paragraphes, nous avons beaucoup parlé des syllabes accentuées… mais qu’en est-il des syllabes non accentuées, ou atones ?

L’une des spécificités de l’accent tonique en anglais est l’affaiblissement des syllabes non-accentuées. Celles -ci sont presque avalées, ce qui donne à la langue son aspect “tonique”, “en montagne russe”. Autre phénomène important, les voyelles présentes dans ces syllabes non accentuées sont elles aussi affaiblies.

Reprenons un exemple vu plus haut : le duo permit (nom) et permit (verbe). Voyons ce que nous dit la transcription phonétique.

Permit : /ˈpɝmɪt/
Permit : /pɚˈmɪt/

Vous remarquerez que si la syllabe est accentuée ou non, la voyelle ne sera pas tout à fait la même. Réécoutez les enregistrements pour bien vous en rendre compte.

Idem avec la paire conflict (nom) et conflict (verbe).

Conflict : /ˈkɑn.flɪkt/
Conflict : /kənˈflɪkt/

Avez-vous remarqué le point commun entre ces deux cas ? À chaque fois, la voyelle non accentuée devient un /ə/, ou schwa, aussi appelé voyelle moyenne centrale (vous n’êtes pas obligé de retenir ce terme technique ;). Écoutons-la :

Ce son se prononce avec la langue au milieu de la bouche. C’est un peu le “point mort” des voyelles, comme sur la boîte de vitesses d’une voiture.

Évidemment, toutes les syllabes atones de l’anglais ne comportent pas de schwa (/ə/). Mais ce son est tellement courant qu’il est impossible de ne pas le mentionner dans cette partie.

Donc, habituez-vous à prononcer les syllabes non accentuées de manière beaucoup plus faible que les syllabes accentuées. De cette manière, vous acquerrez facilement ce rythme propre à l’anglais.

L’accentuation des mots composés

Pour finir sur l’accent tonique en anglais, voyons comment accentuer les mots composés. En fonction de la nature du mot, l’accent ne sera pas placé au même endroit.

Noms composés : premier élément

Si le mot composé est un nom, alors l’accent porte sur le premier élément.

Quelques exemples : greenhouse, weekend, scarecrow

Adjectifs composés : second élément

En revanche, si le mot est un adjectif, alors l’accent porte sur le second élément.

Quelques exemples : old-fashioned, well-dressed, ill-tempered

Les diphtongues en anglais

Verbes composés : second élément

Pour finir, si le mot composé est un verbe, l’accent porte là aussi sur le second élément.

Quelques exemples : undertake, withstand, untie

Comment toujours bien prononcer l’accent tonique en anglais

Vous l’aurez compris, l’accentuation est une composante fondamentale de la prononciation anglaise. Si vous souhaitez avoir un bon accent, vous devez le maîtriser correctement. À l’inverse, si vous vous trompez de syllabe, les anglophones risquent de ne tout simplement pas vous comprendre !

Pour prendre le pli, faites beaucoup d’écoute et habituez-vous à entendre les syllabes accentuées. En cherchant les mots dans le dictionnaire, jetez un œil à la transcription phonétique pour repérer l’apostrophe qui précède l’accent.

En parallèle, répétez ce que vous entendez, quitte à exagérer un peu. Marquez l’accent tonique, en prenant garde à souligner les syllabes accentuées et à “négliger” les syllabes atones. En faisant régulièrement cette gymnastique, vous finirez par placer intuitivement l’accent tonique en anglais et votre accent s’améliorera de manière impressionnante.

Un dernier pour la route

Avant de nous quitter, voyons une paire de mots qui est source d’erreurs : desert (désert) et dessert (dessert). Si ces deux noms ne se prononcent pas tout à fait de la même façon, c’est surtout l’accent tonique qui les distingue.

Desert (/ˈdɛzɚt/)

Dessert (/dɪˈzɝt/)

Avec ces précisions en tête, vous éviterez d’étonner vos convives lorsque vous leur proposez de passer au “désert”.

Pour finir, un petit exercice. Il existe aussi le verbe to desert (déserter). En vous basant sur les règles de l’accent tonique en anglais, saurez-vous trouver quelle syllabe est accentuée ? Dites-le-nous dans les commentaires !

Sources : les enregistrements présents dans cet article proviennent de Wiktionary, sous licence Creative commons.

Laisser un commentaire ou poser une question

Votre adresse email ne sera pas publiée. Il faut remplir les cases signalées par une étoile *