Les erreurs préférées des francophones en anglais

 

Vous ne parlez pas trop anglais, mais pour faire bonne impression, voire même faire illusion sur votre niveau général, vous faites des erreurs de grammaire que font systématiquement les français et que vous devez absolument éviter.

Si vous les mémorisez, vous pourrez donner l’impression que vous avez une connaissance suffisante de la langue, et vous apprendrez plus vite, puisque vous aurez déjà évacué les erreurs les plus courantes.

1ère erreur préférée : les faux-amis

 

C’est quoi un « faux-ami » ? Et bien, comme son nom l’indique, c’est un mot qui ne dit pas ce qu’on pense qu’il veut dire au premier abord. Vous me suivez ?

C’est un mot anglais qui ressemble à un mot français, mais qui ne veut pas du tout dire la même chose.

On en trouve pas mal dans la langue anglaise, puisqu’il y a des mots d’origine latine en anglais aussi. Souvent, ce sont des mots appartenant à un langage plutôt soutenu.

 

Voici une petite liste de base :

miserable : malheureux

a delay : retard

eventually : en fait

sensible : raisonnable

library : bibliothèque

to abuse : insulter

hazard : danger

a copy : un exemplaire

furniture : meubles

confidence : confiance

 

2ème erreur : les faux-pluriels

 

En anglais, les mots qui désignent une collectivité, un ensemble, ou encore un groupe de personnes sont souvent des mots singuliers mais qu’on conjugue au pluriel ou inversement. Oui, c’est curieux mais c’est comme ça !

Je vous donne une petite liste pour vous donner une idée :

 

Mathematics is difficult

This crossroads is really dangerous

No news is good news

Economics is a difficult subject.

The United States is a world power.

 

Et l’inverse :

The police are coming / La police arrive

 

Pas de secrets : apprenez ces petites phrases par cœur pour ne plus faire l’erreur !

 

3ème erreur : la date

 

Alors erreur déterminante à l’écrit : comment on écrit la date !!

Une bonne fois pour toutes, mémorisez ça :

 

JOUR, MOIS + the + NOMBRE ORDINAL

Monday, November the 1st

En français, ça donne Lundi, Octobre le 31ème

 

 

4ème erreur : le déterminant THE

 

En anglais, on ne met pas systématiquement « the » (le ou la) devant les noms communs. C’est très perturbant pour les francophones, mais c’est comme ça.

Dans le doute, mieux vaut ne pas mettre « the » plutôt que l’ajouter, c’est de mauvais gout !

 

Pas de THE devant :

  • les noms de pays (sauf les US, Bahamas, …)
  • les endroits publics : I’m at school, in jail
  • les parties du corps : he’s got big hands
  • les saisons : I love winter

 

En fait, THE s’utilise surtout pour parler de quelque chose qu’on connait déjà, on fait référence à un élément déjà cité dans le discours.

Ou une référence connue de tous « THE french revolution ».

Mais on ne dit pas THE World War 2 : beuurrkkkkk

 

Cet article peut même changer le sens des mots :

People (les gens) ou the people (le peuple)

 

Exemples :

I like japanese food : j’aime la nourriture (en général)

Can you put THE food on the table (la nourriture qui est présente sur la table désignée)

Vous voyez la différence ? Can you see THE difference ?

 

5ème erreur : les prépositions

 

En anglais, les verbes peuvent complètement changer de sens en fonction de la préposition qui le suit.

Une préposition (petit rappel de grammaire pas inutile), c’est un petit mot qu’on place avant le groupe nominal : Je vais à la maison .

 

Pour l’anglais, je vous conseille 2 choses :

  • D’apprendre une petite liste des prépositions les plus courantes, les voici :

prépositions2

  • Et d’apprendre les verbes avec leur préposition, en voici une petite liste aussi :

prépositions

 

6ème erreur : les expressions idiomatiques

 

Les expressions idiomatiques, ce sont les expressions propres à une langue, qui n’ont aucun sens si on les traduit en français, ou dans une autre langue quelle qu’elle soit.

On ne peut pas les inventer, là aussi il faut les apprendre si on veut les connaitre ! Parce que ça peut causer des sacrées confusions dans une discussion, voire vous faire rater un entretien !

 

I call it a day : j’arrête là pour aujourd’hui

We’re chewing the fat : nous discutons de tout et de rien

Being cold shoulder : être froid, méprisant

For a song : pas cher

Hit the sack : aller se coucher

Spill the beans : révéler un secret

Head or tails : à pile ou face

Easy as a pie : simple comme bonjour

That rings a bell : ça me dit quelque chose

The penny has dropped : j’ai compris

We are in deep water : on est dans une mauvaise posture

 

 

7ème erreur (excusable) : les homonymes

 

On entend pareil, mais ça ne s’écrit pas pareil et ça ne veut pas dire la même chose : bienvenue chez les homonymes qui peuvent vitre devenir un cauchemar !

Bare : Exposer.
Bear : Endurer / Ours

Bored : Ne pas s’intéresser à quelque chose.
Board : Planche / Directeur

Toe : orteil
Tow : remorquer

Through : à travers
Threw : lancer

Meet : Rencontrer
Meat : viande

Break : interrompre / casser
Brake : frein

 

 

9ème erreur : MAKE & DO

 

Alors en anglais, make and do sont souvent confondus par les francophones, parce qu’on peut tous les deux les traduire par « faire ». Mais ils sont bien différents !

 

MAKE est proche de fabriquer, créer, prépare. C’est une action.

 

DO est plus passif, ou quand on ne sait pas de quelle action on parle.

 

What are you doing ? I’m making tea !

Qu’est-ce que tu fais ? Je fais du thé !

 

Et last but not least : To propose

 

Alors attention, grosse gaffe en vue

Propose ne veut pas dire faire une proposition, mais demander quelqu’un en mariage.

Si un ami vient vous voir en vous demandant « Did he/she propose ? », il ne se demande pas de quoi vous avez parlé, il veut juste savoir si on vous demandé en mariage !!!

 

he is proposing

Les autres cours de grammaire anglaise :

8 commentairesLaisser un commentaire

Laisser un commentaire ou poser une question

Votre adresse email ne sera pas publiée. Il faut remplir les cases signalées par une étoile *