Comment ENFIN prononcer facilement le “th” en anglais

Cela ne vous aura pas échappé, l’anglais comporte un certain nombre de sons qui n’existent pas en français et qui peuvent donc poser de grosses difficultés aux francophones.
Voyons comment prononcer le th, qui sert à retranscrire non pas un mais deux sons très fréquents en anglais : le “th” dur et le “th” mou.

Car oui il y a DEUX “th” en anglais.

Si bien les produire peut sembler compliqué, c’est en réalité très simple. Au terme de ce guide, vous serez donc en mesure de prononcer à la perfection des mots aussi essentiels que the, with, through ou encore think. C’est parti.

Pour prononcer le th, il faut maîtriser deux sons

C’est le premier obstacle qui semble bloquer beaucoup de francophones. Derrière une même orthographe se cachent en réalité deux sons en apparence très différents. Nous verrons d’ailleurs qu’ils sont en réalité très proches et que prononcer l’un permet de bien prononcer l’autre. Faisons les présentations.

Le “th” mou ([θ])

En alphabet phonétique international (API), il est noté [θ]. C’est celui que vous rencontrerez dans le plus grand nombre de mots, en position initiale (thick, three, Thursday…), médiane (atheist, something, method…) ou finale (month, both, cloth…). Les francophones ont tendance à prononcer ce son comme un s ou un f, ce qui peut créer de GROSSES confusions.

Cliquez ici pour l’écouter :

Le “th” dur ([ð])

Il s’écrit [ð] en API. Vous le rencontrerez dans un plus petit nombre de mots… qui sont cependant très courants ! Autant dire que vous y aurez affaire très souvent. Ce son se rencontre généralement au début des mots (though, that, these…), au milieu (father, weather, rather), rarement à la fin (with). De manière erronée, il est prononcé comme un z ou comme un v.

Cliquez ici pour l’écouter :

Comment former facilement ces deux consonnes (t+h)

Voyons à présent comme prononcer le th. Les informations fournies plus haut sur la phonétique peuvent vous donner le tournis, mais rassurez-vous, nous allons procéder pas à pas.

Le [θ] et le [ð] sont donc des consonnes fricatives dentales. Traduisons ces termes un peu (très) barbares. Elles sont donc :

  • Fricatives : elles sont formées en contractant l’air à travers un espace étroit, ce qui va créer une turbulence ;
  • Dentales : le point d’articulation se situe au niveau des dents, plus précisément en plaçant la pointe de la langue entre les dents.

Voilà, vous savez à présent que vous devez placer votre langue entre vos dents, puis laisser un espace très étroit entre votre langue et vos incisives supérieures, puis souffler. Tout simplement !

Abordons à présent le détail de ces deux consonnes.

Le “th” mou ([θ])

Il s’agit d’une consonne sourde, pour laquelle les cordes vocales ne vibrent pas. Par conséquent, contentez-vous de simplement souffler entre la langue et les dents.

Ensuite, entraînez-vous à prononcer des mots comportant le son [θ], dans plusieurs positions :

  • Au début : think, thought, thorough…
  • Au milieu : author, panther, lethal…
  • À la fin : faith, death, tooth…

Le “th” dur ([ð])

Ici, la consonne est voisée, ce qui signifie que les cordes vocales vibrent. Une astuce : relâchez légèrement la langue par rapport au [θ] et prononcez une voyelle (par exemple, a ou e). Pour vérifier que tout fonctionne bien, placez votre main sur votre gorge pour sentir cette vibration.

Une fois que vous y arrivez, exercez-vous à prononcer des mots comportant le son [ð], là aussi dans différentes positions :

  • Au début : the, their, therefore…
  • Au milieu : feather, without, other…
  • À la fin : breathe, sheathe, soothe…

À noter que l’omniprésent mot with peut se prononcer de deux manières différentes : /wɪð/ ou /wɪθ/. Idem pour les mots composés le contenant : within, without, withstand, withdraw

Entraînez-vous à prononcer le th grâce aux paires minimales

En linguistique, on appelle paire minimale deux mots qui se prononcent exactement de la même manière, sauf un son. Ces paires vous aideront à bien faire la différence entre les sons, pour ne plus faire les erreurs souvent commises par les francophones.

Différencier le [θ] du [f]

Exemple : death (la mort) et deaf (sourd).

Death (/dɛθ/)

Deaf (/dɛf/)

Différencier le [θ] du [s]

Exemple : faith (la foi) et face (le visage).

Faith (/feɪθ/)

Face (/feɪs/)

Différencier le [ð] du [z]

Exemple : then (alors) et zen (comme en français !).

Then (/ðɛn/)

Zen (/zɛn/)

De la même manière, quand vous pratiquez votre écoute en anglais, tendez l’oreille et habituez-vous à entendre les sons [θ] et [ð]. Vous finirez par les différencier des autres sons proches.

Règles de prononciation du “th”

De manière générale, je vous recommande de toujours apprendre un mot avec sa prononciation, pour éviter de commettre des erreurs.

Cependant, il peut arriver que vous trouviez des mots uniquement à l’écrit. Alors, comment les dire à l’oral ? Voici quelques règles qui vous aideront à prononcer le th anglais quand vous n’avez pas de support audio.

Quand il est en position initiale

Quand il est au début d’un mot, dans l’immense majorité des cas, le th se prononce [θ].

  • Quelques exemples : thing, thorn, thread

Pour certains mots, peu nombreux mais très fréquents, le th se prononce [ð]. Il est important de les connaître.

  • L’article the ;
  • Les démonstratifs : this, that, these, those ;
  • Les pronoms basés sur thou (thee, thine…) et they (their, themselves…) ;
  • Les adverbes et conjonctions suivants : then, than, there, though, thus, thence, thither (les cinq premiers sont très fréquents, les deux derniers très rares) et leurs dérivés (thereto, thereafter…).

Quand il est en position intermédiaire

Ici, c’est plus compliqué. Pour faire au plus simple, voici la règle générale :

  • La majorité des mots d’origine anglaise ont un th qui se prononce [ð], surtout quand ils comportent le groupe -ther : rather, other, father, brother, mother ;
  • Certains mots d’origine anglaise, plus rares, ont le th qui se prononce [θ], surtout lorsqu’il s’agit d’adjectifs formés à partir de mots terminés par un [θ] : par exemple, earth -> earthy ou earthly, wealth -> wealthy ;
  • La majorité des mots d’emprunt (du grec, du latin ou des langues celtiques) ont le th qui se prononce [θ] : Arthur, apathy, anthem, authority, Gothic ;
  • En revanche, pour les mots grecs avec le groupe -thm, il se prononce le plus souvent [ð] : algorithm, rhythm.

Quand il est en position finale

Là encore, il y a des subtilités, donc voici un résumé (si bonjour les complications…) :

  • Le -th final se prononce généralement [θ] pour les noms : health, bath, wreath… Pour ceux se terminant en -the (qui sont rares), ce sera plutôt [ð] : lathe, lithe ;
  • Il se prononce plutôt [ð] pour les verbes, surtout ceux terminés par -the : bathe, breathe, soothe
  • Encore une fois, pour with et tous ses dérivés, on peut avoir soi [θ], soit [ð].

Et au pluriel ?

Terminons sur une note importante : au pluriel, il arrive que la prononciation du th soit différente du singulier ! Voici les règles générales :

  • Pour certains mots dont le th se prononce [θ] au singulier, il peut se prononcer [ð] au pluriel. Par exemple, baths peut se prononcer soit /bæθs/ soit /bæðz/. Idem pour des mots comme youths, truths, paths, mouths… Par contre, clothes ne peut pas être prononcé avec un [ð] ;
  • D’autres mots gardent quant à eux leur [θ] au pluriel : moths, deaths, myths, growths
  • Les mots avec une consonne + th se prononcent toujours [θ] au pluriel: strengths, lengths, earths, births
  • Les mots dérivés de nombres ont toujours [θ] : fourths, tenths, hundredths, thousandths

Prononcer le th en anglais, c’est facile

Comme vous avez pu vous en rendre compte, former ces deux sons n’a rien de bien compliqué : il suffit de placer votre langue entre vos dents. Quant à leur prononciation dans des mots, les règles restent finalement assez simples et vous finirez par prendre le pli en pratiquant beaucoup d’écoute. Pour améliorer votre prononciation, il ne vous reste plus qu’à pratiquer avec vos amis anglophones jusqu’à perfectionner les sons [θ] et [ð].

Sources : les enregistrements proviennent tous de Wikipédia et du Wiktionary, sous licence Creative Commons.

Laisser un commentaire ou poser une question

Votre adresse email ne sera pas publiée. Il faut remplir les cases signalées par une étoile *