Kit
complet

Kit complet

Télécharger le kit pour apprendre à parler anglais.

Télécharger le kit pour apprendre à parler anglais.

37 pages illustrées. Gratuit.
Disponible immédiatement.

Adresse e-mail non valide

Comment écrire un texte en anglais

Mis à jour le

Aux côtés de la compréhension écrite, la compréhension orale et l’expression orale, l’expression écrite constitue l’un des 4 fondamentaux pour maîtriser une langue. C’est sur elle que se concentre ce guide.

Pour vous apprendre comment écrire un texte en anglais, nous allons nous pencher sur chaque grand type : l’argumentation, le narratif, la lettre, et l’e-mail. À vos plumes (quill) et claviers (keypad) !

Écrire un texte argumentatif en anglais

Au lycée ou au cours de vos études supérieures, dans des examens d’anglais tels que le TOEFL ou tout au long de votre vie professionnelle, vous pourrez être amené(e) à rédiger des textes argumentatifs. Essais, dissertations, articles, études, traités : comment vous y prendre pour produire un contenu qui réponde aux attentes de votre lecteur dans la langue de Shakespeare ?

Nous allons voir :

  1. quel travail préparatif effectuer
  2. quelles sont les différentes parties d’un texte argumentatif
  3. quels mots et expressions utiliser en anglais pour fluidifier votre texte

Préparer la rédaction de son essai ou de sa dissertation en anglais

Ne commencez surtout pas par la rédaction en elle-même ! Quel que soit le sujet de votre texte, il est essentiel de vous octroyer plusieurs minutes ou plusieurs heures de travail préparatoire. Il vous faut :

  1. comprendre la question pour éviter les hors-sujets
  2. évaluer ce qui est attendu pour adapter votre texte
  3. identifier les points-clés de développement et les grands axes
  4. effectuer des recherches lexicales pour utiliser le vocabulaire adapté

Ce n’est qu’une fois ce brouillon (first draft) réalisé que vous pourrez passer à l’étape d’écriture au sens propre.

Comprendre la question pour éviter les hors-sujets

Après une première lecture du sujet, prenez le temps de décortiquer chacun des mots qui le constituent et de vérifier les définitions qui vous posent problème. Prenons l’exemple de ce sujet issu des annales du TOELF :

Some people believe that university students should be required to attend classes. Others believe that going to classes should be optional for students. Which point of view do you agree with? Use specific reasons and details to explain your answer.

Face à un tel sujet, demandez-vous ce que signifient be required ou to attend classes, par exemple. Pour plus de clarté, vous pouvez aussi prendre quelques minutes pour traduire l’entièreté du sujet vers le français :

→ Certaines personnes estiment que les étudiants à l’université devraient assister obligatoirement aux cours. D’autres pensent que ces cours devraient être facultatifs. Quel est votre point de vue sur la question ? Justifiez votre réponse avec des arguments détaillés.

Évaluer ce qui est attendu pour adapter son texte

Vous avez compris chacun des mots du sujet. Maintenant, il vous faut identifier ce que le lecteur attend de vous. Vous devrez manifester, au choix :

  • une opinion personnelle
  • un inventaire d’arguments justifiés
  • une liste d’avantages et d’inconvénients
  • un comparatif entre problème et solution
  • etc.

Dans ce sujet, c’est une opinion personnelle qui est exigée (your opinion), justifiée par une liste d’arguments (use specific reasons and details).

Identifier les points-clés de développement et les grands axes

Une fois les contours du sujet parfaitement définis, place au plan ! C’est la colonne vertébrale de votre texte anglais, et elle s’articule en 3 grands parties, dont nous allons parler plus en détail ci-après :

  1. l’introduction
  2. le développement
  3. la conclusion

Dans votre brouillon, listez sommairement (au cours de cette étape, une phrase suffit) et hiérarchisez chacun des arguments que vous comptez avancer dans votre texte. Exemples :

  1. Students are adults, and should be able to choose whether or not they want to go to class.
    Les étudiants sont des adultes et devraient choisir s’ils veulent ou non aller en cours.
  1. It is not right to obtain a diploma, having missed the majority of the lessons.
    Ce n’est pas légitime d’obtenir un diplôme en ayant raté la majorité des leçons.
  1. etc.

Effectuer des recherches lexicales pour utiliser le vocabulaire adapté

Enfin, avant de passer à la rédaction, préparez une liste de mots liés au sujet que vous devez traiter. Les parsemer dans votre texte renforcera votre crédibilité et votre précision aux yeux de vos lecteurs.

Par exemple, toujours pour le même sujet, les mots suivants pourront vous être utiles :

  • campus
  • course
  • credit
  • degree
  • exam
  • faculty
  • fail
  • graduate
  • pass
  • PhD
  • professor
  • etc.

Déployer son texte selon les différentes parties d’un texte argumentatif

Votre travail préparatoire est terminé ? Place à la rédaction in English ! Nous allons revenir sur les 3 parties majeures d’un texte argumentatif :

  1. l’introduction
  2. le développement
  3. la conclusion

Respectez ce triptyque pour structurer votre texte avec simplicité et efficacité !

L’introduction

On n’a qu’une seule chance de faire une bonne première impression, dit l’adage. Appliquez-le à votre introduction et apportez un soin tout particulier à cette partie. Ce sont les premières lignes que votre lecteur va lire !

Dans ce cours passage (1 ou 2 paragraphes), vous devez :

  1. reformuler ou paraphraser le sujet, pour montrer que vous l’avez bien compris
  2. contextualiser le sujet (dans notre exemple, la contextualisation peut passer par un rappel du nombre d’étudiants inscrits dans les universités britanniques)
  3. annoncer votre plan et ses différentes parties

Le développement

Le développement constitue le cœur de votre texte argumentatif. Consacrez une seule idée par paragraphe, et pensez aux aliénas (les espacements qui signalent le début d’un nouveau paragraphe). Lorsque c’est possible, illustrez votre idée par un exemple.

La conclusion

C’est le dernier effort pour parachever votre texte argumentatif ! Accordez la taille de votre conclusion à celle de votre introduction : pas la peine d’excéder 1 ou 2 paragraphes. Cette ultime partie a une double utilité :

  1. synthétiser les arguments que vous avez listés tout au long de votre texte
  2. ouvrir sur un thème lié, une suite logique, qui peut prendre la forme d’une question

Toujours dans notre sujet pris en exemple, vous pouvez évoquer les frais jusqu’à 3 fois plus élevés, depuis le Brexit, pour les étudiants européens désireux d’étudier dans les universités britanniques.

Les différentes parties d'un texte argumentatif en anglais

Articuler les différentes parties de son texte grâce à des connecteurs logiques

Pour que la lecture de votre texte soit fluide, digeste, il est impératif d’utiliser des connecteurs logiques tout du long. Ces éléments lexicaux sont soit de simples mots, soit des expressions plus complexes. Utilisés au début, au milieu et à la fin de votre texte, ils facilitent l’articulation de vos idées et assurent vos transitions.

Découvrez (et mémorisez !) quelques exemples de ces outils magiques :

  1. pour introduire
  2. pour enchainer
  3. pour illustrer une opinion
  4. pour conclure

Pour introduire

En anglaisEn français
At first sightÀ première vue
FirstPremièrement
First and foremostTout d’abord
First of allD’abord
FirstlyPremièrement
In the first placeEn premier lieu
To begin withPour commencer
To start withPour commencer

Pour enchainer

En anglaisEn français
AlsoAussi
As a consequenceEn conséquence
BesidesEn outre
ConsequentlyPar conséquent
Even ifMême si
FurthermoreEn outre
In additionEn outre
MoreoverEn outre
NeverthelessNéanmoins
NextEnsuite
NonethelessNéanmoins
On the contraryAu contraire
On the one handD’un côté
On the other handD’autre part
SecondlyDeuxièmement
SimilarlyDe la même manière
That is whyC’est pourquoi
ThenPuis
ThereforeDonc
ThirdlyTroisièmement
ThusAinsi
WhereasAlors que

Pour illustrer son opinion

En anglaisEn français
As far as I am concernedEn ce qui me concerne
From my point of viewDe mon point de vue
I am convinced thatJe suis convaincu que
I am under the impression thatJ’ai l’impression que
I believe thatJe crois que
I suppose thatJe suppose que
In my mind,Dans mon esprit,
In my opinion,À mon avis,
It could be argued thatOn pourrait soutenir que
It would seem thatIl semblerait que
This proves thatCela prouve que
This suggests thatCela suggère que
To my mind,À mon avis,

Pour conclure

En anglaisEn français
All in allSomme toute
FinallyPour terminer
In briefEn bref
In conclusionEn conclusion
In shortBref
Last but not leastEnfin et surtout
LastlyEn dernier lieu
To concludePour conclure
To sum upPour résumer
To summarizePour synthétiser

Écrire un texte narratif en anglais

Dans un texte argumentatif, le but de l’auteur est de convaincre. Mais dans un texte narratif, son objectif est de raconter une succession d’événements organisée dans le temps grâce à des indicateurs chronologiques.

Pour produire un récit aussi haletant que les pièces de Shakespeare, nous allons voir :

  1. pourquoi définir les 3 piliers de votre histoire
  2. comment déployer votre narration selon 5 grandes étapes

Définir les 3 piliers de son récit

Avant d’entamer la partie purement rédactionnelle, vous devez coucher sur papier les 3 éléments moteur de votre récit :

  1. les personnages (who?)
  2. le cadre spatial (where?)
  3. le cadre temporel (when?)

Les personnages

Une fois votre ou vos personnages (character) identifiés, vous emploierez la bonne personne grammaticale tout au long de votre récit :

  • soit la 1ère personne (la lettre I en anglais, voire we)
  • soit la 3ème personne (he ou she, voire they)

Pensez ensuite à présenter ces protagonistes en décrivant, par exemple, leur visage ou leurs vêtements !

Le cadre spatial

Lieu réel ou imaginaire, espace ouvert ou huis clos : vous devrez présenter le ou les lieux de votre récit, en décrivant leur apparence. Voici quelques idées d’adjectifs pour vous inspirer.

En anglaisEn français
Ancient Ancien
Beautiful Magnifique
Bleak Sombre
Bustling Animé
Calm Calme
Charming Charmant
Contemporary Contemporain
Creepy Louche
Crowded Noir de monde
Deserted Déserté
Desolate Désolé
Enchanting Enchanteur
Homey Accueillant
Lively Animé
Modern Moderne
Mystical Mystique
Nightmarish Cauchemardesque
Peaceful Tranquille
Picturesque Pittoresque
Quiet Silencieux
Unspoiled Intact

Le cadre temporel

Parsemez votre récit de marqueurs temporels pour aider votre lecteur à s’y retrouver. En voici une liste non-exhaustive.

En anglaisEn français
AfterAprès que
BeforeAvant que
CurrentlyActuellement
FormerlyAuparavant
In a few hoursDans quelques heures
Last monthLe mois dernier
Last weekLa semaine dernière
Last yearL’année dernière
MeanwhileEntre-temps
Next monthLe mois prochain
NowÀ présent
Since 2010Depuis 2010
SoonBientôt
The day before yesterdayAvant-hier
This eveningCe soir
Three days agoIl y a trois jours
TodayAujourd’hui
TomorrowDemain
Up to nowJusqu’à maintenant
YesterdayHier

Déployer son récit selon 5 grandes étapes

L’intrigue (plot) est au cœur du récit : sans elle, aucune raison d’écrire ! Voici les étapes à respecter pour construire une histoire qui tient la route – en théorie :

  1. la situation initiale (exposition)
  2. l’élément perturbateur (rising action)
  3. les péripéties (climax)
  4. le dénouement (falling action)
  5. la situation finale (resolution)

La situation initiale

C’est l’introduction du lecteur à l’histoire. La situation initiale offre des informations générales pour préparer le public au reste du récit, et apporte des réponses aux 3 principales questions listées ci-avant :

  • who?
  • where?
  • when?

L’élément perturbateur

C’est le moment où est introduit l’incident incitatif (inciting incident), autrement dit l’événement qui va déclencher tous les autres. À partir de ce moment-là, le lecteur commence à percevoir avec précision le sujet central de votre histoire.

Les péripéties

Dans cette longue phase, le personnage va traverser des épreuves qui le conduiront vers le dénouement. La principale de ces péripéties est appelé climax : c’est l’apogée, ou le point culminant du récit. C’est souvent le point vers lequel toutes les différentes intrigues et les personnages convergent.

Le dénouement

Cette dernière phase avant l’épilogue démêle votre récit, d’une façon positive ou négative. Le problème posé lors de l’étape d’élément perturbateur est résolu. 

La situation finale

Cet ultime état des lieux montre à votre lecteur comment les événements de l’histoire ont changé les personnages et l’univers qui les entoure.

Préparer l'écriture d'un texte narratif en anglais

Écrire d’autres types de textes en anglais

Maîtriser l’expression écrite en anglais ne sert pas qu’à rédiger de longues dissertations ou à publier des romans : c’est aussi un atout-clé pour votre quotidien. La démonstration avec :

  1. les lettres
  2. les e-mails

Écrire une lettre en anglais

En anglais comme en français, l’écriture d’une lettre (letter) répond à des codes, à des normes. Nous allons vous lister ce qui doit figurer, de haut en bas, dans votre missive :

  1. l’expéditeur (sender)
  2. la date (date)
  3. le destinataire (recipient)
  4. l’objet (subject)
  5. la formule de salutation (greeting)
  6. le corps du message (body)
  7. la formule de politesse (salutation)
  8. la signature (signature)

Pour tout savoir de l’art épistolaire, cliquez sur notre guide : comment écrire une lettre en anglais !

L’expéditeur

La façon d’inscrire l’adresse dépend de votre pays de résidence.

Par exemple, en Grande-Bretagne, on adoptera ce format :

Mrs. Stephanie Wood

303 Heather Road
BIRMINGHAM
B10 9BG
UNITED KINGDOM

Tandis qu’aux États-Unis, on choisira cette configuration :

Mr. Mark Smith
1231 Market St, San Francisco
CA 94103-1400
UNITED STATES OF AMERICA (USA)

Retrouvez notre guide complet sur les adresses en anglais.

La date

Là aussi, il vous faut adapter le format de votre date à votre destinataire.

  1. Pour les Britanniques, on choisira : Monday, 1 August 2022
  2. Mais pour les Américains, on préférera : August 1st 2022

Retrouvez notre guide complet sur la date en anglais.

Le destinataire

Comme pour l’expéditeur, vous devez adapter l’adresse en fonction du pays de destination.

L’objet

En une seule ligne, résumez la raison de votre message et faites-la précéder du mot Subject.

La formule de salutation

Commencez par saluer votre destinataire, selon son genre ou votre proximité. Exemples : 

  • Dear Jane (pour une amie)
  • Mrs. (pour une femme mariée)
  • Dear customer (pour un client)

Le corps du message

C’est le cœur de votre lettre. Pour plus de clarté, vous pouvez l’étoffer de formules classiques telles que :

  • With reference to your letter of March 15th…
  • I am sorry to inform you that…
  • Would you be so kind as to read my application?
  • etc.

La formule de politesse

Avant de signer, terminez avec une ultime expression manifestant votre courtoisie. Là aussi, adaptez cette formule selon votre degré de proximité avec le destinataire (n’employez pas la même pour votre patron ou votre petit ami…). Exemples :

  • I look forward to hearing from you.
  • I am anxious to meet you.
  • Regards,
  • etc.

La signature

Enfin, avant de signer manuellement votre lettre, ajoutez une ultime marque de respect telle que :

  • Yours faithfully (plus distant)
  • Yours sincerely (plus amical)
  • All my love (pour un ou une proche)

Écrire un e-mail en anglais

Comme les lettres, les e-mails (email, sans tiret en anglais) répondent à une nomenclature bien précise. Voici ce qui doit y figurer, de haut en bas :

  1. la formule de salutation (greeting)
  2. la présentation ou raison de votre message (reason)
  3. l’information ou demande principale (main request)
  4. la conclusion (conclusion)
  5. la formule de clôture (closing)

Pour tout savoir de la rédaction de courriels, cliquez sur notre guide : rédiger un e-mail en anglais !

La formule de salutation

Elle va permettre d’amorcer la rédaction de votre message et d’établir le contact avec votre interlocuteur. Comme pour les lettres, modulez ces formules en fonction de votre degré d’intimité avec le destinataire :

  • Dear Sir or Madam
  • Dearest John
  • Hi there
  • etc.

La présentation ou raison de votre message

Dans cette partie, vous avez l’occasion de vous présenter si votre destinataire ne vous connaît pas encore. Vous pouvez ensuite enchaîner avec un paragraphe visant à expliquer pourquoi vous lui écrivez. Vous pouvez introduire cette partie par :

  • I am writing regarding…
  • I am writing with regard to…
  • I am writing in connection with…
  • etc.

L’information ou demande principale

Ici, choisissez la formulation anglaise la mieux adaptée au but de votre e-mail :

  • recommandation (exemple : I was referred to you by…)
  • information (exemple : I am writing to let you know that)
  • réponse à un précédent message (exemple : I am responding to your email)
  • demande (exemple : Would you be so kind as to)
  • relance (exemple : I would like to kindly remind you that)
  • remerciements (exemple : I would like to thank you for)
  • etc.

La conclusion

Concluez en rappelant l’objet de votre e-mail ou en synthétisant les points-clés de votre message, si celui-ci était long. Rappelez que vous demeurez à disposition de votre interlocuteur, grâce à des formules telles que :

  • Feel free to contact me (N’hésitez pas à me recontacter)
  • If you need any further information (Si vous avez besoin de plus d’informations)
  • I remain at your disposal for any further information (Je reste à votre disposition pour toute information complémentaire)
  • etc.

La formule de clôture

Avant d’indiquer votre nom et vos coordonnées (contact details), ajoutez une ultime formule telle que :

  • Yours faithfully,
  • I look forward to hearing from you.
  • Love,
  • etc.

Comment corriger son texte en anglais

Vous avez déjà passé de longues minutes, voire de longues heures à préparer votre écrit puis à le rédiger. Il reste une toute dernière étape, aussi essentielle que les précédentes : celle de la relecture (re-reading ou proofreading) ! Astreignez-vous à vérifier attentivement :

  1. la grammaire
  2. l’orthographe
  3. la ponctuation

Notre conseil : si vous avez le temps, laissez passer quelques heures, voire une journée entière entre la fin de la rédaction et la relecture. Ce laps va permettre à votre cerveau reposé d’identifier bien plus facilement ses erreurs !

Vérifier la grammaire

Utilisation des articles, ordre des mots, emploi des bons déterminants, concordance des temps, ou encore accord des verbes irréguliers : scrutez précautionneusement chaque phrase. Notre conseil ? À moins de témoigner d’un niveau d’anglais avancé, ne vous embarrassez pas de longues phrases complexes. Privilégiez la sacro-sainte méthode SVC : sujet + verbe + complément !

Vérifier l’orthographe

Si vous utilisez un logiciel de traitement de texte tel que Word, exploitez la fonctionnalité “Grammaire et orthographe” (après avoir défini “Anglais” comme langue par défaut !). En outre, évitez les formes familières (très orales) et les contractions, à l’image de :

  • gonna pour going to
  • wanna pour want to
  • kinda pour kind of
  • etc.

Vérifier la ponctuation

Regardez si votre texte respecte toutes les règles de ponctuation anglaise. N’oubliez jamais de commencer vos phrases par une majuscule (capital letter) et de les terminer, au choix, par :

  • un point (full stop ou period)
  • un point d’exclamation (exclamation mark)
  • un point d’interrogation (question mark)

5 conseils pour bien rédiger en anglais

Résumons ! Quel que soit le texte que vous ayez à écrire en anglais, il faut :

  1. répondre à la question posée dans le sujet, si c’est une dissertation, ou dans l’e-mail de l’expéditeur
  2. vous assurer que votre texte soit cohérent et correctement articulé, grâce à l’emploi de connecteurs logiques
  3. exploiter les bonnes ressources lexicales, avec un vocabulaire adapté
  4. employer des structures grammaticales correctes
  5. relire attentivement votre écrit, une fois celui-ci achevé
5 conseils pour bien rédiger en anglais

Vidéo : nos techniques pour mieux écrire en anglais

4 techniques pour mieux écrire en anglais (e-mail, dissertations, devoirs, articles, etc.)

Ce cours vous a aidé ? Partagez votre avis !

0 / 5 Note moyenne 5
Camille Carollo

Ce cours d'anglais a été créé par Camille

Rédacteur web depuis 2012 et très à l’aise avec la langue de Shakespeare à l’écrit autant qu’à l’oral, il s’efforce de mettre sa plume au profit de cours, tutoriels et autres fiches de vocabulaire clairs, simples, et accessibles autant aux débutants qu’aux niveaux avancés !

Ses études littéraires et sa vie personnelle l’ont amené à vivre plusieurs années à Oxford, à Leeds et à Londres, avant de poser ses valises en région parisienne.

Découvrir Camille Carollo

Laisser un commentaire