Téléchargez votre kit complet pour vous (re)mettre à l'anglais dans les minutes qui viennent.

37 pages illustrées. Entièrement gratuit. Disponible immédiatement.

Si avant de partir dans un pays étranger vous deviez choisir entre :

Alors, je vous encouragerais à aller vers la deuxième option !

Effectivement le vocabulaire est la colonne vertébrale d’une langue, et il peut être frustrant de ne pas pouvoir se faire comprendre parce qu’il nous manque LE mot !

Développer votre vocabulaire est donc primordial.

1. Quel vocabulaire apprendre ?

Le vocabulaire important est celui qui VOUS est utile (retrouvez : les 500 mots les plus fréquents en anglais).

Les raisons qui poussent à apprendre une langue étrangère sont nombreuses: le travail, les voyages, la curiosité personnelle..

Le vocabulaire qui est essentiel pour vous, est celui dont vous aurez besoin dans les situations de communication auxquelles vous prendrez part.

A ce titre, il est préférable d’utiliser des sources dont les thématiques vous intéressent un minimum comme support d’apprentissage.

Au début de l’apprentissage d’une langue, il est important d’apprendre le vocabulaire auquel on est connecté, qui nous définit. Savoir se décrire, parler de ses goûts, de ce qu’on aime faire

Vous pouvez retrouver plus de 2000 mots classés en fiches thématiques en cliquant sur ce lien.

Connaître un mot de vocabulaire c’est savoir le lire, l’écrire, le dire, le comprendre lorsqu’on nous parle et pouvoir le réutiliser en contexte.

S’il vous manque un ou plusieurs de ces cinq aspects, il y a de fortes chances pour que ce mot vous pose problème à un moment donné.

Apprendre du vocabulaire c’est considérer ces 5 aspects.

2. Comment mémoriser le vocabulaire ?

Avant de commencer, parlons du meilleur faux-ami dans l’apprentissage du vocabulaire : LA LISTE.

Les profs ont tendance à adorer les listes de mots, de verbes… C’est pratique car c’est facile à noter!

Du côté de l’élève c’est rassurant. On a l’impression de mémoriser des quantités d’informations. 

Le point négatif est que cela ne sert strictement à rien. Pire, plus la liste est longue moins elle est utile !

Une liste de vocabulaire bilingue est figée, décontextualisée. Il n’est pas instinctif d’employer spontanément un mot que l’on a appris par coeur dans une liste lorsqu’on en a besoin car dans la mémoire, le mot ne sera pas associé à son emploi mais à la liste en question.

Tout ça pour dire que ce n’est pas la quantité de mots ou le temps passé à apprendre qui compte, mais la méthode de travail.

Les 5 activités / routines pour apprendre du vocabulaire

mémoriser le vocabulaire anglais

1. La liste thématique

→ Grouper les mots par thème facilite la mémorisation. Exemples : le vocabulaire de la cuisine, le lexique des animaux, du tennis, etc.

→ Évitez de lister les termes en fonction de leur groupe grammatical (les verbes / les noms / les phrasal verbs) car vous obtiendrez des listes potentiellement infinies.

→ D’une manière générale évitez les listes trop longues (15/20 mots max). N’intégrez que le vocabulaire qui vous pose problème et celui que vous êtes susceptible de réutiliser souvent.

→ Notez la prononciation et l’accent tonique à l’aide de la phonétique. Connaître un mot, c’est savoir le prononcer et le comprendre quand on nous le dit. Comme il n’est pas possible en anglais de déduire la prononciation d’un mot de la manière dont il est écrit, la notation phonétique est essentielle.

→ Contextualisez les mots dans des phrases d’exemple.

→ Utilisez des couleurs et / ou des images. Si vous êtes un apprenant plutôt visuel, vous pouvez vous inventer un code couleur ou bien utiliser des illustrations / images / pictogrammes pour illustrer vos exemples.

→ N’utilisez le français QUE lorsque c’est nécessaire. Si vous recherchez la phonétique d’un mot, puis que vous le réinvestissez dans une phrase, il y a déjà de fortes chances que vous ayiez mémorisé le mot. N’écrivez pas sa traduction en français.

Quand vous relirez la phrase plus tard, voyez si vous vous souvenez du mot. Si ce n’est pas le cas, faites une recherche dans le dictionnaire. Cette fois, il est très probable que vous l’ayiez intégré.

Dans le cas contraire, renouvelez l’opération.

L’idée ici est d’associer l’apprentissage du vocabulaire à une véritable démarche linguistique qui sollicite plusieurs compétences.

2. Les mind-maps

Les mind-maps représentent une association d’idées.

On place un mot au centre de la feuille, et on écrit les mots “satellites” en lien avec le mot principal.

mots en relation avec book

Par exemple, ici j’ai mis le mot BOOK au centre, puis:

  • les verbes en noir = to open a book / to lend a book / to read a book…
  • les adjectifs en bleu = a great book / an inspiring book
  • les types de livres en rouge = a novel / an essay / a comic book…

Vous pouvez faire en sorte de connecter deux mind-maps à l’aide d’un terme commun. Ici, je reprends les verbes OPEN / CLOSE :

technique mindmap apprendre vocabulaire

3. Le petit bac

Qui n’a pas joué au petit bac dans son enfance, lors des longs trajets en bus ou le dernier jour d’école ?

Le but du jeu est de tirer une lettre de l’alphabet au hasard et d’être le premier à compléter les différentes catégories d’un tableau à l’aide de mots qui commencent par cette lettre.

La première chose est de définir des catégories: aliments / boissons / profession / animal / pays / personnalité célèbre / adjectif / nom commun / nom propre…

Ensuite à vous de trouver des mots pour compléter les colonnes. Une ligne = une lettre:

mots anglais en a : apple, asparagus, astronaut, Austria, alligator, angry et amaretto

4. Look and say

Ici, il s’agit de l’activité la PLUS SIMPLE à mettre en place.

Le but du jeu est de vous poser à un endroit et de regarder autour de vous. Citez alors à voix haute 10 éléments qui vous entourent. 10 objets du quotidien, que vous manipulez tous les jours.

Ce petit jeu vous permettra très vite de réaliser le vocabulaire qui vous manque surtout si vous le faites plusieurs fois dans la journée à plusieurs endroits.

Le but du jeu est d’essayer d’apprendre au moins un mot par jour.

Lorsque je croise un objet que je ne sais pas nommer en anglais, je vais rechercher ce mot (ainsi que sa prononciation bien sûr).

Vous pouvez également “légender” les objets chez vous. Un post-it avec le mot en anglais sur l’objet, jusqu’à ce que vous ayez mémorisé le terme.

5. Babadum

Babadum est un site internet qui propose 5 jeux autour de 1500 mots de vocabulaire.

Selon les activités vous devrez être capable de comprendre, lire et écrire tous ces mots là.

Une pratique quotidienne de 10 minutes sur ce site vous permettra d’enrichir très rapidement votre vocabulaire.

3. Utilisez un dictionnaire monolingue

Quand vous entendez un nouveau mot en français, vous recherchez la définition en français.

Appliquez le même principe à l’anglais. Lire la définition en anglais sollicitera d’autres compétences de votre part, d’autres termes de vocabulaire, de la syntaxe…

De plus l’anglais compte BEAUCOUP PLUS de termes que le français (59000 mots dans le Larousse / 200000 dans le Oxford English Dictionary).

Chercher uniquement la traduction en français d’un terme … c’est souvent limiter sa compréhension du terme en question !

Ce cours vous a aidé ? Partagez votre avis !

0 / 5 Note moyenne 0
{"email":"Adresse e-mail non valide","url":"Adresse web non valide","required":"Champ obligatoire manquant"}
__CONFIG_group_edit__{}__CONFIG_group_edit__
__CONFIG_local_colors__{"colors":{"78947":"Alabaster","6a2e4":"Picton Blue","0a6cb":"Deep Cove","70eeb":"Nevada"},"gradients":{}}__CONFIG_local_colors__

Recevez votre kit complet pour vous (re)mettre à l'anglais dans les 5 minutes qui viennent.

37 pages illustrées. Gratuit. Dispo immédiatement

>